Accueil Jeunesse

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Service Jeunesse

enfants

PETITE ENFANCE

ecoles

ECOLES

adosMAISON DES JEUNES

stferreol

CENTRE ACCUEIL DE LOISIRS ST FERRÉOL

collègiens

COLLÈGES ET LYCÉES

fac

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

 

  

Les jeunes constituent une source de développement pour une ville. Bon-Encontre porte à ce jour une attention particulière aux jeunes de la commune, en encourageant et soutenant toutes leurs initiatives. Particulièrement attentive à la lutte contre les exclusions, l’échec scolaire, l'insertion sociale et professionnelle, l'éducation et l'accès à la culture, aux sports et aux loisirs ;la commune propose aujourd’hui des outils et des services permettant aux jeunes et aux moins jeunes de s'exprimer, de s'initier aux technologies de l'information et de la communication, d'accéder à l'information locale et de participer aux affaires de la commune.


 

Présentation du concept

Un Service jeunesse… Quelle finalité?

La création du service jeunesse gérant la jeunesse dans sa globalité permet de démontrer l’intérêt croissant que porte la commune de Bon-Encontre à cette partie de la population qui ne l’oublions pas constitueront les citoyens de demain! Aujourd’hui les jeunes semblent parfois être oubliés face aux papy-boomers (un français sur trois a plus de 50 ans). L’activité «jeunesse» étant aujourd’hui dotée d’une véritable identité puisque son activité est répartie entre plusieurs acteurs et sur plusieurs structures (locaux de la mairie et maison des jeunes et service jeunesse).

LE CEJ

Le CEJ est un contrat d’objectifs et de cofinancement passé entre la Caf et une collectivité territoriale, un regroupement de communes, une entreprise (volet enfance seulement) ou une administration de l’Etat.

Un contrat qui favorise le développement et optimise l’offre d’accueil:

- Par un soutien ciblé sur les territoires les moins biens pourvus au regard des besoins repérés

-Par une réponse adaptée aux besoins des familles et de leurs enfants

- Par une implication des jeunes et de leurs parents dans la définition des besoins

- Par un encadrement de qualité,

- Par la mise en œuvre et l’évaluation des actions

-Par une politique tarifaire accessible aux familles les plus modestes.

En favorisant l’apprentissage de la vie social, ces actions contribuent à l’épanouissement des enfants et des jeunes et à leur intégration dans la société.Un contrat fondé sur 2 exigences principales

L’efficacité : signé pour 4 ans, il indique dès la signature le montant des subventions à venir. Son taux de cofinancement, garanti à 55%, offre une meilleure visibilité aux gestionnaires et permet une plus grande maîtrise dans la mise en œuvre de nouvelles actions dans contrevenir à la pérennité des structures.

fte-priscolaire

Les dispositifs, les structures, les équipements qui participent à la gestion du temps libre des actions

La création du service jeunesse, le partenariat entre la municipalité et le tissu associatif local et les acteurs principaux (tel que le CLSH) constituent une avancée indéniable pour la municipalité de Bon-Encontre en terme de gestion du temps libre même si de nombreux projets restent encore à construire.

Le CEJ occupe aujourd'hui une place prépondérante dans la gestion du temps libre des jeunes au sein de la municipalité de Bon-Encontre.Depuis sa création, il a su attirer chaque année de plus en plus de jeunes et contribue ainsi à lutter contre le désœuvrement. Il associe habilement des activités sportives et culturelles en misant sur sa notoriété et sur le bouche à oreille.

La finalité du Contrat Enfance Jeunesse est multiple. Ce dispositif a pour vocation première, comme nous l’avons évoqué précédemment, de lutter contre le désœuvrement en «occupant intelligemment» les jeunes de la commune. Il n’a pas pour but bien sûr de se substituer aux parents mais bien au contraire de responsabiliser les jeunes dans la gestion de leur temps libre (exemple: Projet MANGA,TAKAVENIR et les sorties d'été). Les jeunes sont alors co-acteurs de leur temps libre au lieu d’être de simples consommateurs.

enfants

POLITIQUE DE LA VILLE

Les Contrats urbains de cohésion sociale (CUCS) sont les successeurs des contrats de ville de la période 2000-2006, mais "fortement rénovés, afin d'être plus simples et plus lisibles".Thématiques prioritairesLes CUCS représentent, à l'instar des contrats de ville, "le cadre contractuel unique pour la mise en oeuvre des interventions de l'État en faveur des territoires les plus en difficulté".

Leur contenu est défini selon un "programme d'actions" resserrées autour de 5 objectifs prioritaires :

1.L'accès à l'emploi et le développement économique

2. L'amélioration de l'habitat et du cadre de vie

3.La réussite éducative et l'égalité des chances

4. La citoyenneté et la prévention de la délinquance

5. L'accès à la santé.

Modalités d'évaluation et de reconduction

Les CUCS sont "signés pour 3 ans entre l'État et les communes" urbaines concernées, à compter du 1er janvier 2007. La courte durée de vie de cette nouvelle génération s'explique par la volonté gouvernementale d'évaluer de façon plus rigoureuse cette contractualisation. Cette évaluation se basera sur les "objectifs précis et directement évaluables" qui auront été définis dans les programmes d'actions pluriannuels. Si cette évaluation est positive, il sera possible de reconduire la contractualisation entre l'État et la (ou les) Collectivité(s).

Objectif global CUCS de la mairie de Bon-Encontre

Citoyenneté, mixité sociale, accès facilité au sport et à la cultureContinuer à diversifier l’offre culturelle et sportive afin de développer le dynamisme des jeunes et lutter contre le désœuvrement et la rupture scolaire et/ou familiale. Aborder certains projets avec un aspect « intergénérationnel » en associant parents et jeunes.Apprentissage de nouvelles connaissances et découverte de nouvelles activitésDéveloppement des échanges entre groupe de jeunes afin de lutter contre le phénomène de « clan ». Faire gagner les jeunes en autonomie en les responsabilisant et en les rendant « acteur » dans l’organisation de projets (sortie été, projet mangas, Polar’encontre, etc.)

DSC_1221 mangas

Le CEL

Le CEL a pour objectif de favoriser l'épanouissement de l'enfant et du jeune par le développement d'actions éducatives complémentaires à celles de l'école et de la famille. À l'échelle d'une ou plusieurs communes regroupées, ce dispositif mobilise tous les partenaires et les acteurs éducatifs (administrations et établissements de l'État, collectivités territoriales, associations sportives, éducatives et culturelles, de parents et organismes sociaux) autour de la définition d'un projet éducatif global local qui met en cohérence les différents temps de vie de l'enfant et du jeune (scolaire, périscolaire, extrascolaire).

Le CEL a vocation à fixer l'organisation des activités périscolaires (immédiatement avant ou après l'école), et à indiquer le cadre juridique dans lequel elles s'inscrivent. Le contrat d'une durée de trois ans, passé entre la commune ou le groupement de communes et l'État, associe les administrations chargées de la jeunesse, de la vie associative, de l'Éducation nationale, des sports, de la ville et de la culture, et programme les activités prises, pour la plupart, sur l'initiative des acteurs locaux dans la perspective d'une éducation globale pour la réussite de tous. Le CEL est l'aboutissement d'un projet éducatif global local (diagnostic partagé, définition des objectifs éducatifs, mise en œuvre des actions et évaluation). Il doit rechercher une articulation avec les projets d'écoles, d'établissements et des réseaux de l'éducation.

Les grands axes du projet éducatif local

1. Améliorer la réussite scolaire et individuelle des jeunes

2. Favoriser l’accès aux pratiques culturelles, sportives et éducatives

3. Développer la citoyenneté, sensibiliser au respect de l’environnement

4. Favoriser l’insertion sociale et professionnelle des jeunes

5. Favoriser la communication au prés des jeunes

6. Organiser des actions d’information et de prévention sur la santé des jeunes

7. Conforter l’offre globale de service en faveur de la petite enfance